Les Fontaines de Corbara

LES FONTAINES DE CORBARA

Le territoire de la Commune de CORBARA est riche en sources. Dans le village même, quatre importants points d’eau.

Fontaine dite a Funtana di u moru et lavoir :

Fontaine de « Salicastri »

Fontaine du premier quart du 19ème siècle, complétée en 1895 par un lavoir. Elle comporte une dédicace en latin AVE MARIA FONS SALUTIS.

Restaurée au cours du 4ème quart du 20ème siècle.

Cet ensemble formé d'une fontaine achitecturée couronnée d'un fronton courbe et ornée d'un bas-relief en remploi (selon la tradition orale, ce bas-relief est à l'origine d'une locution que l'on prononçait

lorsqu'on parlait d'une personne qui était accusée de beaucoup de fautes : "il est aussi noir que le maure de Salicastri".

Le Lavoir est couvert d'un toit bombé.

 

Funtana di Salicastri

Fontaine formée d'un édicule à parement de pierres de taille de granite bicolore, couronné d'une corniche surmontée d'un pyramidion.

Fontaine comprenant un bassin alimenté par un goulot à tête de Lion.

Selon les plans dressés par l'architecte Forcioli.

La fontaine« Di a Leccia » :

Fontaine « Di a Leccia »

Elle se situe dans le fond du village, sur le chemin communal qui relie CORBARA et PIGNA.

Fontaine, lavoir, abreuvoir érigés en 1559 par maestro Paulo comme l'indique l'inscription portée sur l'édicule.

Le couvrement a été restauré en 1853 et restauration de l'ensemble au cours du 20ème siècle.

Fontaine « Di i Puvarelli » : (La fontaine des mendiants) :

Fontaine « di i Puvarelli »

Située un peu plus bas, sur le même chemin que celle « di a Leccia », selon la tradition orale, la veille de chaque fête patronale, principalement celle du 8 septembre, jour de la Nativité de la Vierge, tout le monde devait être propre et manger à sa faim. Les mendiants de la plaine étaient autorisés à venir quêter dans le village et se restaurer. Une seule condition leur était imposée : ils devaient être propres, donc se laver à cette fontaine avant de pénétrer dans les ruelles du village, sous la surveillance des jeunes corbarais qui veillaient au bon respect de cette condition.

La fontaine « Di u Sbollaru » (la fontaine bouillonnante) :

Fontaine « Di u Sbollaru »

Située sur le chemin reliant l’église paroissiale à la place du village, son débit varie, et devient important après une pluie abondante. Elle est abritée par une belle voûte et est alimentée par une source coulant dans une vasque en granite.
Son débit capricieux a donné naissance à une locution proverbiale s’appliquant aux personnes qui varient dans leur attitude et leur comportement, et aux ambitieux qui font de belles promesses sans jamais les tenir. On dit qu’avec le temps, eux aussi boiront de l’eau du Bollaru, c’est à dire qu’ils finiront par se calmer et par changer leur comportement.

Cet article provient du site de CORBARA, village touristique du littoral Corse situé en Balagne, entre l’Ile Rousse et Calvi
http://www.corbara.fr/index.php